Les caractères de chien, c'est son affaire - Journal Sud-Ouest, le 12/04/2012

logo-sud-ouestPublié le 12/04/2012 à 06h00
Par Aurélie champagne

 

 

Mont-de-Marsan

Les caractères de chien, c'est son affaire

Guillaume Brasseur, éducateur canin, propose cours d'éducation, transport d'animaux, et bientôt une pension canine.

Guillaume Brasseur, entouré de Fatboy, le labrador, son « chien outil » et Frimousse, un spitz japonais.

Guillaume Brasseur, entouré de Fatboy, le labrador, son « chien outil » et Frimousse, un spitz japonais. (Photo Pascal Bats)

Il sait y faire avec les caractères de chien. Depuis juillet 2011, Guillaume Brasseur, éducateur canin diplômé d'État, a créé à Benquet sa société Harmonie canine, agréée par les services vétérinaires. Le jeune homme de 31 ans propose des cours d'éducation canine chez le particulier, et d'ici peu sur son centre, situé route de Saint-Perdon, à Benquet.

Passionné depuis l'enfance par « les chiens, les loups, l'effet de meute », il en connaît long sur le chapitre. « Depuis tout gamin, j'ai une passion pour le chien, explique-t-il. Mon père faisait de l'éducation sur des bergers allemands. Je me suis aussi beaucoup intéressé à Charles Darwin, à l'évolution de l'espèce et la sélection naturelle. » Mais avant de créer sa société, Guillaume Brasseur a enrichi cette expérience personnelle en effectuant une préqualification sur les métiers du chien, à Sabres, et en passant son diplôme d'État d'éducation canine.

Une psychologie très vaste

« Je pensais connaître pas mal de choses, reprend le jeune homme. Or, la psychologie canine est très vaste, on est loin de savoir tout ce que cela peut comporter. La base fondamentale, c'est la hiérarchie. Le chien fonctionne comme dans une meute : il y a un dominant et tous les subalternes. Le dominant doit être le maître et ensuite, il y a le chien. On ne peut pas avoir une bonne éducation sur un chien mal hiérarchisé. »

Lors de ses cours, Guillaume Brasseur a également un « outil » insolite : « C'est Fatboy, mon labrador de 2 ans. Je l'amène sur les cours d'éducation et il communique très bien avec les autres. Les chiens, ensemble, s'envoient des codes. Il est très réceptif à tout ça. »

En parallèle, la société effectue plusieurs autres activités comme le ramassage des chiens errants dits dangereux, en vertu d'une convention passée avec la communauté d'agglomération. « Cela demande beaucoup de lecture sur le chien, reprend l'éducateur canin. Je prends le temps, j'ai une approche plutôt calme. Il faut beaucoup parler au chien, toujours être dans la sympathie vis-à-vis de lui. Après, les chiens vont à la SPA qui regarde s'ils sont ''pucés'' ou tatoués et effectue une recherche de propriétaire. »

Guillaume Brasseur assure également le transport de chiens, chats et nouveaux animaux de compagnie et bientôt, une pension canine qui devrait ouvrir en juin. « Cela fait un an que je travaille dessus. J'aurai une capacité d'accueil de quatre chiens dans un premier temps, puis deux boxes supplémentaires en fin d'année. »